Paris France 2023

Paris France 2023

LT France 2022 Logo

Dates and Venue

1 - 2 février 2023 | Porte de Versailles | Hall 7

CenarioVR : Cas concret de réalisation d’un serious game en réalité virtuelle

13 avr. 2022

CenarioVR : Cas concret de réalisation d’un serious game en réalité virtuelle

E-LEARNING TOUCH' Stand: H44
E-Learning Touch'
CenarioVR : Cas concret de réalisation d’un serious game en réalité virtuelle

Aujourd’hui, et plus que jamais, la gamification est exploitée dans les formations. Pouvant s’appliquer sur des dispositifs en ligne, en présentiel ou hybrides, elle attise la curiosité des entreprises et organismes de formations. Mais comment tirer profit de la ludification intégrée dans un parcours pédagogique ?

La réalité virtuelle est de plus en plus utilisée pour répondre à des objectifs pédagogiques nécessitant des immersions pratiques. Elle est plébiscitée dans des modules abordant des situations en lien avec des processus industriels, médicaux ou encore sur l’onboarding afin d’intégrer de nouveaux salariés au sein de l’organisation.

Grâce à la réalité virtuelle, il est possible de se projeter plus facilement dans les espaces et intégrer des notions théoriques au sein même de l’espace ou par écrans interactifs. En utilisant ces éléments combinés, nous attisons la curiosité et suscitons l’attention des apprenants. Leur engagement est alors meilleur et répond aux problématiques organisationnelles de montée en compétences des salariés.

Dans un secteur en constante évolution, il existe désormais des outils auteurs permettant de réaliser des modules en réalité virtuelle, tout en y intégrant des mécanismes de gamification. Pour vous aider à vous projeter dans l’association de la réalité virtuelle et de la gamification de module, nous allons nous appuyer sur un cas concret que nous avons pu mener sur l’outil auteur CenarioVR, outil auteur édité par E-learning Brothers :

 

La phase de cadrage : « l’Intelligence Artificielle dans notre quotidien »

Avant de nous lancer dans la conception du module, il faut cadrer le projet avec toutes les parties prenantes.

Notre cas concret est un organisme de formation. Il souhaite initier ses équipes et ses étudiants à la prise en compte de l’Intelligence Artificielle et de ses applications dans nos vies de tous les jours. Cette formation d’une durée de 30mn, autour de la vulgarisation scientifique de l’IA a été pensée dès le départ pour être accessible, ludique et immersive.

pic1

Pic2

Ici, nous avons pu identifier la demande, le sujet de la formation et ses objectifs pédagogiques, et poser une durée de module ainsi qu’un planning de projet.

Il est important de savoir que la durée du module peut changer en fonction des notions à aborder au sein du module. La durée doit être suffisante pour couvrir l’ensemble des objectifs pédagogiques définis. Nous conseillons de réaliser des modules de moins d’une heure lorsque nous faisons intervenir le jeu sous forme de serious game par exemple.

Enfin, l’une des spécificités du cadrage de projet en réalité virtuelle gamifié est la règle du jeu. Il est nécessaire de l’inclure sur un écran (slide) pour expliquer les règles du jeu à l’apprenant mais aussi les modalités pouvant intervenir dans le jeu : déplacement dans l’espace, guidage fléché, … Lors de la création d’un module classique, nous n’avons que la barre de navigation du module à présenter aux apprenants pour qu’il puisse passer d’un écran à l’autre.

Pic3

Les objectifs pédagogiques et le storytelling : « retour vers le futur »

Après la phase de cadrage avec l’analyse du besoin et des publics, les ingénieurs pédagogiques interviennent pour répondre aux objectifs pédagogiques. Appliqué à notre cas concret, ils vont :

  • Créer un scénario ludique, un serious game avec la méthode du Game Design
  • Réaliser des captations vidéo en 360° en ville, dans un environnement réel pour respecter le besoin du client
  • Adapter la formation en 360° : ergonomie, positionnement dans l’espace, intégration du scénario et des activités spécifiques à la réalité virtuelle

Dans notre cas, le serious game s’articule autour de plusieurs ressorts ludiques, directement réalisables sur CenarioVR, enjeux, règles, timing, objets 3D et surtout par le biais d’un storytelling efficace. Voici un exemple de storytelling adapté à notre problématique :

« Deux voyageurs débarquent du futur, par erreur. Ils sont bloqués à Lyon en 2022, et ne savent pas comment repartir. Pour rentrer chez eux, leur assistant virtuel « BOB » va les aider à trouver les endroits ou récupérer ces badges. Ils sont situés à différents lieux ou l’Intelligence Artificielle est utilisée. Ils accèdent aux différents lieux en empruntant des portails de téléportation. 

Pic4

BOB est un objet 3D interactif, réalisé par nos équipes à partir du logo du client, et qui est intégré dans Cenario VR.

L’univers est contemporain avec quelques touches futuristes, le ton est décalé. Les deux humains (des figurants) ont pour objectifs de rendre l’expérience immersive et d’apporter en crédibilité. Ils s’expriment, s’activent, vivent et commentent ce qu’ils voient.

Pic5

BOB est l’assistant virtuel, c’est lui qui fait office d’expert pédagogique. Il guide les voyageurs comme les apprenants, et les accompagnent tout au long de la formation. »

Si nous décortiquons ce storytelling, nous nous apercevons que son efficacité et sa crédibilité sont justifiées par différents éléments :

  • L’histoire, nous aidant à nous projeter dans le module
  • Le lieu du serious game : En ville, en campagne, …
  • L’univers et l’intégration d’éléments associés à cet univers : fantastique, science-fiction
  • Le ton : décalé, soutenu, …
  • L’intervention de personnages : Un personnage peut représenter l’expert ou le symbole du porteur de connaissances
  • Les objets 3D intégrés nativement dans CenarioVR ou des objets 3D réalises sur mesure apportant une valeur ajoutée au sein du module

Si votre projet est défini par l’ensemble de ces éléments, les apprenants devraient être plus facilement captivés et embarqués dans l’histoire du module.

 

Les petits + de CenarioVR :

  • Il est possible d’intégrer des objets en 2D dans CenarioVR. L’outil les transformera automatiquement en 3D et vous permet alors de décupler vos possibilités de création.
  • Au niveau du cahier des charges, selon l’objectif pédagogique, nous n’avons pas forcément besoin d’utiliser un casque de VR. Aussi, lorsque vous souhaitez utiliser le casque, il existe également des manettes pour que l’apprenant puisse réaliser des activités, notamment lorsqu’il doit faire ou s’imaginer réaliser des manipulations, comme en médecine. Alors si vous souhaitez intégrer la VR dans vos dispositifs de formation, ne vous précipitez pas pour acheter un casque de VR.
  • Pour une immersion approfondie, il est possible de créer des effets spéciaux ou autres effets depuis un logiciel spécifique (Ex : After Effect) et les importer directement dans CenarioVR. Le module sera enrichi et assurera sa qualité. L’ajout de ces effets, par leur originalité, renforce l’attention des apprenants et leur engagement.

Concernant la gestion de projet, un véritable travail de co-construction doit être mis en place. Cette méthode permet l’optimisation des coûts et des délais à condition que la communication soit bonne, comme dans tout projet. Nous pouvons vous conseiller et vous accompagner tout au long de votre projet grâce à nos experts du Studio Media Learning. Contactez-nous !

View all News
Loading

Merci à nos sponsors