Paris France 2023

Paris France 2023

LT France 2022 Logo

Dates and Venue

1 - 2 février 2023 | Porte de Versailles | Hall 7.1

Participez au Baromètre 2023 du Digital Learning

18 oct. 2022

Participez au Baromètre 2023 du Digital Learning

ISTF : Institut Supérieur des Métiers du Blended learning Stand: L52
Participez au Baromètre 2023 du Digital Learning

Chaque année, l'ISTF mène une grande enquête auprès des professionnels de la formation. Les réponses apportées offrent une cartographie pertinente du marché et de l'évolution des usages du blended learning.

Pour la 9ème édition, nous vous proposons de répondre au sondage et d'intégrer vos usages et perspectives au baromètre « Les Chiffres Clés du digital learning, édition 2023 ».

 

Nathalie Touzé, directrice de l'offre ISTF, vous présentera en avant-première ces chiffres lors d'une conférence et d'une table ronde pendant l'évènement Learning Technologies 2023.

En attendant, voici quelques chiffres clés issus du baromètre 2022, téléchargeable gratuitement ici.

 

Le Panel, et le sprint des organismes de formation

Les réformes et crises successives ont amené les organismes de formation, ces dernières années, à se challenger plus que jamais. La digitalisation de leurs offres de formation fait partie des défis que la grande majorité d'entre eux ont relevé, et le panel du baromètre 2022 le démontre : les réponses des prestataires formation atteignent 48% du panel, contre 33% un an avant.
 

La traditionnelle photo des offres de formation

Comment sont-elles articulées autour du présentiel et du distanciel ? En 2021, une formation sur deux s'organisait en présentiel (en mettant les transpositions forcées par la crise Covid de côté). En 2022, cette part reculait de 5 points et on comptait en moyenne dans les offres de formation : 44% de présentiel, 39% de blended et 17% de distanciel. Pour la première année depuis le lancement de notre baromètre, on pouvait dire que le présentiel n'est plus la modalité la plus largement plébiscitée par les services formation.

Par ailleurs, les répondants étaient 87% à déclarer vouloir augmenter la part de blended dans leur offre de formation. Une belle promesse que nous ne manquerons pas de comparer avec les chiffres collectés sur cette fin d'année pour refaire cette photographie de la répartition présentiel/distanciel/blended.
 

Le digital learning : un moyen d'optimiser son offre de formation et d'être en phase avec son marché

A la question « Pourquoi digitalisez-vous vos formations ? », on retrouve encore en tête du classement : « Pour améliorer l'efficacité pédagogique de nos formations », à 27% des réponses, « Pour être plus réactif face aux enjeux business », à 23%, et « Pour répondre à la demande de nos clients (internes et externes) », à 21%.

Le digital learning est donc toujours perçu comme un moyen de rendre ses formations ou son offre plus pertinente, plus réactive, plus individualisable, et ça, c'est vraiment une bonne nouvelle ! Même quand le passage au digital s'est fait à marche forcée, les structures formation sont restées alignées avec leurs enjeux pédagogiques et business.
 

Les outils utilisés pour digitaliser les formations

Quid des technologies ? Notre baromètre 2022 intégrait pour la première fois la question des outils utilisés pour créer et diffuser des formations digitales. Ce qu'il en ressortait : 46% des créations de contenus étaient réalisés avec des outils très standards comme Google Forms, Powerpoint, etc. 27% des contenus étaient créés avec des outils très spécifiques comme Articulate Storyline etc, et également 27% créés avec des outils de création d'activités (Klaxoon, Kahoot, Wooclap, etc…).

Côté diffusion, même constat côté diversité des typologies de technologies utilisées : 36% des déploiements se font en dehors de LMS ou LXP, 32% avec une plateforme LMS ou LXP payante (360Learning, Talentsoft, Rise Up, etc…) et 32% avec une plateforme LMS ou LXP gratuite (Moodle, ParcOOroo, etc…).

Le sujet n'est évidemment pas de savoir quelle pratique est meilleure que l'autre, mais de voir que toutes fonctionnent. Avec les formations et les accompagnements déployés par ISTF, nous remarquons deux choses. Premièrement, pour embarquer des formateurs dans la digitalisation de leurs formations, l'utilisation d'outils déjà connus et utilisés facilite le changement d'ingénierie pédagogique et de posture, nécessaire à la réussite d'une formation digitalisée. Deuxièmement, on observe alors une répartition des compétences entre les différents acteurs d'un projet de formation : les formateurs sont de plus en plus amenés à concevoir des contenus, aidant à la massification des contenus proposés, grâce à cette utilisation d'outils « standards », et les concepteurs digitaux peuvent se concentrer sur des méthodologies de production plus complexes.

 

Qu'en sera-t-il en 2023 ? Participez au sondage en seulement 7 minutes pour contribuer à la cartographie des usages du digital learning !

Voir tous les articles
Loading

Merci à nos sponsors