Paris France 2023

Paris France 2023

LT France 2022 Logo

Dates and Venue

1 - 2 février 2023 | Porte de Versailles | Hall 7.1

Quiet Quitting : c’est quoi, et comment le prévenir ?

08 déc. 2022

Quiet Quitting : c’est quoi, et comment le prévenir ?

CEGID Stand: K30
Cegid Talentsoft
Quiet Quitting : c’est quoi, et comment le prévenir ?
Depuis quelques mois, une nouvelle tendance apparaît sur Tiktok. On parle désormais de Quiet Quitting pour désigner le désintéressement des employés et leur désengagement dans leur entreprise. Ce mot serait-il alors une nouvelle appellation pour un problème déjà existant ? C’est ce que nous avons décrypté pour vous.

 

Les origines du Quiet Quitting

La productivité ne cesse d’accroître, et cela s’accompagne également d’une augmentation des salaires. Ainsi, les heures effectuées au travail ne sont plus nécessairement récompensées. Avant les années 70, l’augmentation du temps de travail signifiait également augmentation des opportunités, croissance de la carrière, et vie meilleure à court terme.

Cependant, les employés ont rapidement compris que faire de nombreuses heures de travail ne suffisaient plus à augmenter leur salaire, et que l’effort qui leur était demandé ne ferait qu’augmenter au fur et à mesure du temps.

C’est à ce moment-là qu’un premier désengagement des employés s’est fait sentir. En perdant leur motivation, ils cherchent également le sens et l’intérêt des méthodes de travail actuelles.
 

C’est quoi exactement, le quiet quitting ?

Le quiet quitting désigne le lâcher-prise et le laisser-aller ressentis par les collaborateurs. Ils ont la sensation de ne plus ressentir de pression positive au travail, et perdent de l’intérêt pour les efforts produits, qui n’entraînent pas le résultat espéré.

Les travailleurs changent peu à peu leur mentalité, comme si leur nouvelle vie était basée sur d’autres priorités. Mais pourquoi les collaborateurs se désengagent-ils autant de leur vie professionnelle ?

Beaucoup ont réévalué leur façon de travailler ces dernières années. Vous avez sûrement déjà entendu parler de la Grande Démission, et elle est étroitement liée au Quiet Quitting. En effet, les collaborateurs qui ne peuvent pas encore quitter leur travail se concentrent sur d’autres objectifs, délaissant leur emploi actuel. Ils se forment, se perfectionnent, et lancent d’autres activités en parallèle. Si certaines entreprises aggravent le phénomène en obligeant les collaborateurs à revenir au bureau cinq jours par semaine, il faut savoir que ce phénomène n’est pas nécessairement à mettre sur le dos du télétravail !
 

Quiet quitting, à ne pas associer au télétravail !

Si le quiet quitting entraîne une baisse de productivité, elle n’est pas liée au télétravail… au contraire ! Pendant la pandémie, certaines entreprises ont enregistré une productivité record. Pour beaucoup, le télétravail a nécessité un nouvel état d’esprit et une adaptation qui ont prouvé qu’il était possible, et même bénéfique, de travailler à distance.

Cela demande de la structure et des objectifs clairs, mais c’est tout à fait réalisable et peut même être un excellent moyen de montrer à vos employés que vous leur faites confiance. De quoi relancer leur motivation !

Pour en savoir plus sur la façon de gérer et de manager vos équipes, rendez-vous sur le site internet Cegid ! Nos experts décryptent pour vous les nouvelles tendances du monde du travail et vous donnons des clés essentielles pour partir du bon pied en 2023.

Voir tous les articles
Loading

Merci à nos sponsors